Femme enceinte
Accompagner la grossesse

Pendant la grossesse, le corps s’adapte aux changements organiques, métaboliques et morphologiques, ce qui peut déclencher des inconforts ou des douleurs : maux de dos, sciatiques ou cruralgies, constipation, douleurs costales, reflux… Les positions choisies respectent votre confort et les techniques utilisées sont douces, sans danger pour vous et votre bébé.

QUAND CONSULTER ?

Améliorer le confort pendant la grossesse

  • Maux de dos, avec ou sans irradiations dans les jambes (sciatiques, cruralgies)
  • Douleurs de la sphère périnéale
  • Douleurs abdominales
  • Douleurs dorsales et des côtes
  • Douleurs de bassin (sacrum, coccyx)
  • Constipation, hémorroïdes
  • Problèmes digestifs (reflux)
  • Douleurs de voutes plantaires ou de poignets
  • Fatigue

Préparer l’accouchement

L’ostéopathie est un bon complément aux cours de préparation à l’accouchement réalisés avec votre sage-femme. La naissance est en effet un moment intense, où votre corps doit faire preuve d’une grande faculté d’adaptation et de déformation. L’ostéopathe s’assurera que la mobilité de votre bassin est bonne, que les tissus sont les plus souples possibles. Un travail débuté au plus tôt permettra de diminuer les obstacles mécaniques (bassin pas assez relâché, muscles contractés) que votre bébé doit franchir pour voir le jour. 

Traiter le post-partum

L’accouchement est un événement important et émouvant, mais aussi exigeant physiquement. Votre corps va progressivement retrouver sa statique et récupérer. Vos douleurs ou inconforts sont parfois difficiles à exprimer ou passent au second plan par rapport aux besoins de votre bébé. Il est important pour votre bien-être physique et moral de les traiter. Je me suis formée spécifiquement sur cette étape de la vie féminine. N’hésitez pas à consulter en cas de:

  • Douleurs coccygiennes
  • Episiotomie ou déchirure du plancher pelvien
  • Césarienne (travail sur les cicatrices) ou utilisation d’instruments d’extraction du bébé
  • Dyspareunie (douleur aux rapports)
  • Troubles de la miction ou de la défécation
  • Persistance d’inconfort sur la sphère digestive ou gynécologique